Reportage RTL du 20 Juillet 2018

Cliquez sur l'image pour écouter

Patrimoine : Loctudy, quand la conserverie de sardines devient musée

La conserverie de Loctudy, longtemps symbole de l'activité portuaire de la ville, est réhabilitée en musée par une poignée de passionnés.

Des murs en pierres taillées et des toits en ardoise, vue de l’extérieur, la conserverie Alexis le Gall ressemble à une grande maison au cœur de la ville. Mais à l'intérieur du bâtiment et au milieu des étais qui soutiennent sa charpente vermoulue, une chaudière à vapeur rouillée par le temps et des sertisseuses, toujours en état de marche, attestent  de son ancienne activité, qui a démarré en  1901. 
Serge Duigou historien du pays bigouden "À l’époque Loctudy est un tout petit port de pêche et donc il y a une conserverie qui se crée pour faire de la conserverie de sardines et de maquereaux et du coup ça donne un gros boum au port de Loctudy. Tout est encore en l’état, le bâtiment a été conservé, les machines ont été conservées, le matériel, les archives, les photos etc…c’est vraiment un cas unique non seulement en France mais en Europe ".....


Ouest-France 26 Mai 2018

 Les écoliers ont écouté avec attention Clémentine Le Moigne évoquer la pêche au thon, à la sardine, à la morue, ici à l'école de Larvor.

Avec « Mémoire en conserve », action de mise en valeur du travail des ouvrières de l'ancienne friterie Le Gall, les écoliers se sont intéressés aux grandes pêches.

Dans le cadre de l'opération « Mémoire en conserve », collecte de témoignages oraux des anciennes usinières de poisson, Clémentine Le Moigne de la Fédération régionale pour la culture et le patrimoine maritimes, qui oeuvre pour la sauvegarde et la mise en valeur de l'ancienne conserverie Alexis Le Gall de Loctudy, est venue animer un atelier pour les enfants des écoles de Larvor et de Jules-Ferry, vendredi.

Il s'agissait de présenter aux enfants, la conserverie Alexis Le Gall et son projet de futur musée. Essayer de leur faire comprendre les notions de patrimoine, de rareté, d'authenticité, d'histoire, de classement monument historique et pourquoi il est important de restaurer la conserverie Alexis Le Gall de Loctudy, symbole de l'épopée sardinière, qui a fait vivre une nombreuse population côtière sur le littoral atlantique.

Afin de restituer cette pêche à la sardine dans l'histoire des grandes épopées de la pêche maritime en France, (celles qui ont connu un développement industriel), une exposition avec des panneaux et des jeux permettaient de donner aux enfants un récapitulatif historique par une approche ludique.

De la pêche à la mise en boîte

Les pêches maritimes présentées étaient : la pêche à la baleine par les Basques, qui, en allant poursuivre les baleines en Atlantique ont découvert les fameux bancs de Terre-Neuve et la pêche à la morue (un gros chapitre de notre histoire maritime), la pêche aux harengs en Manche et mer du Nord et la pêche au thon et à la sardine en Atlantique, qui ont connu leur apogée au XIXsiècle et début XXe.

L'effet de zoom a ainsi pu montrer aux enfants l'importance de cette conserverie.

L'accueil de l'équipe enseignante et des enfants a été très chaleureux et les enfants ont été attentifs.

Cinq ateliers sont ainsi programmés pour l'année scolaire prochaine dans les écoles : il sera davantage question du processus de la mise en boîte des sardines, du travail des femmes dans les conserveries et des souvenirs et témoignages que les enfants pourront aller collecter auprès de leurs proches.

Ces ateliers sont réalisés grâce au soutien financier du pôle égalité des droits et innovation sociale de la Région et de la Communauté de communes du Haut-Pays bigouden.


Télégramme de Brest - 15 Décembre 2017


Télégramme de Brest - 18 Mars 2017

La liste des immeubles protégés au titre de Monuments historiques en 2016 a été publiée, hier, au Journal Officiel. Une liste dans laquelle figure l'ancienne conserverie Alexis-Le Gall. Est concerné par cette inscription « en totalité, le bâtiment de l'ancienne conserverie, avec les machines immeubles qu'il contient, y compris le laboratoire attenant, ainsi que la maison de maître et le magasin de marée en retour, situés rue de la Grandière et impasse du Nord, tels que délimités par un liséré rouge sur le plan annexé à l'arrêté (CAD. AE 329, 331, 333) du 24 février 2016 ».

 

© Le Télégramme http://www.letelegramme.fr/finistere/loctudy/ex-conserverie-le-gall-monument-protege-18-03-2017-11439194.php#vGjgH8sQSD0LkUV1.99


Télégramme de Brest - 21 Janvier 2017

Environ 200 personnes ont assisté, mercredi, à la réunion de présentation de l'association des Amis de la conserverie Alexis Le Gall

 

Preuve de l'attachement des Loctudistes à l'histoire comme au patrimoine de leur commune, la réunion de présentation de la nouvelle association des Amis de la conserverie Alexis Le Gall a fait salle comble, mercredi soir, au centre culturel. La réunion, articulée autour des interventions complémentaires de cinq membres du conseil d'administration de l'association, a permis au public de prendre connaissance de l'importance de l'industrie de transformation du poisson dans le Pays bigouden et son implication, de la deuxième moitié du XIXe à la fin du XXe siècle, sur le tissu économique et social local.

Construite en 1901

La conserverie Alexis Le Gall reste l'unique témoin intact de cette foisonnante épopée des conserveries bigoudènes illustrée en images par Joseph Coïc et contée, avec force anecdotes, par Serge Duigou.

 De taille relativement modeste par rapport à certaines de ses soeurs bigoudène, c'est pourtant cette conserverie, construite en 1901, qui sonnera le 

 

véritable essor de la pêche à Loctudy, dont l'activité du port ne reposait que sur le commerce. Fermée en 1954 et conservée en l'état grâce à l'opiniâtreté de son actuel propriétaire, Jean-Philippe Chapalain, la conserverie est un site unique en Bretagne et en France qui témoigne des évolutions technologiques de la première moitié du XXe siècle avec sa chaudière à vapeur qui date de l'époque du Titanic, ses sertisseuses et autoclaves, le passage de l'acétylène à l'électricité, etc.

« Mémoire industrielle et sociologique »

« Mais au-delà de ce champ muséographique, ce qui donne du sens à ce projet, c'est sa dimension de mémoire industrielle et sociologique », a précisé Jean Laouenan qui a, par ailleurs, reparlé de l'intégration de ce projet dans une démarche de développement territorial. Et pour mieux faire le lien entre la pêche et la transformation, l'élu a annoncé plancher en parallèle sur un deuxième projet : « un centre d'interprétation sur le port de Loctudy » qui trouverait sa place dans un local du port de pêche.

 

 ©LeTélégramme http://www.letelegramme.fr/finistere/loctudy/amis-de-la-conserverie-la-foule-a-la-reunion-21-01-2017-11371111.php#GKB2P4awTtXkhV7U.99



Télégramme de Brest - 10 Janvier 2017

Guy Cosnard, président des Amis de la conserverie Alexis Le Gall, espère fédérer le public autour du projet porté par l'association.

 

Créée à la fin de l'été dernier, la jeune association des Amis de la conserverie Alexis Le Gall organise, demain, à 18 h, un temps de rencontre avec le public, au centre culturel. Guy Cosnard, son président, fera une brève présentation de l'association, de son rôle ainsi que de son conseil d'administration. Cette présentation sera suivie d'interventions de membres de l'association qui disposeront chacun d'une dizaine de minutes pour présenter leur thème. Joseph Coïc parlera des conserveries de Loctudy, l'Ile-Tudy, Lesconil et Le Guilvinec. Serge Duigou abordera l'histoire de Loctudy au début du XXe siècle, époque de la création de la sardinerie. Pierre Quillivic présentera un film sur les conserveries intitulé « Images d'hier et d'aujourd'hui, d'en bas et d'en haut ». Jean-Philippe Chapalain, propriétaire de la conserverie, expliquera pourquoi et comment il a sauvé la conserverie tout en retraçant une histoire qui s'étend sur des dizaines d'années jusqu'au classement du bâtiment aux Monuments historiques. Enfin, Jean Laouenan évoquera l'aspect juridique et financier du projet, ainsi que les différentes étapes de la restauration.

 

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/finistere/loctudy/conserverie-alexis-le-gall-presentation-de-la-nouvelle-association-demain-17-01-2017-11365883.php#9Tg6aqBR5jFflJVq.99


Télégramme de Brest - 29 Octobre 2016

Région. 60.000 € pour la conserverie

Le projet de restauration de l'ancienne conserverie Le Gall fait partie des quinze lauréats retenus par la Région.La commission permanente de la région Bretagne du 24 octobre vient de voter une aide de 60.000 € au projet de restauration de l'ancienne conserverie Le Gall. Cette décision, portée dans le cadre des appels à projet Héritages littoraux, fait partie des quinze projets retenus par la commission sur l'ensemble du territoire, pour des opérations visant à mieux connaître, conserver, valoriser ou innover autour des différents patrimoines estuariens, littoraux et maritimes. « C'est une bonne nouvelle car cette subvention correspond à la somme maximale à laquelle on pouvait prétendre », s'est réjoui Jean Laouenan, l'adjoint aux finances, chargé de ce projet. Cette aide vient abonder le plan de financement prévisionnel de cette opération dont le coût des travaux, selon les estimations établies avec l'architecte en chef des Monuments de France, est estimé à 770.000 €.

Une participation de l'UE ?

Pour rappel, le coût des travaux devrait être supporté à hauteur d'environ 50 % par le ministère de la culture et la Drac, 25 % devant être pris en charge par le conseil départemental. La mairie est aussi dans l'attente d'une participation de l'Union Européenne par l'intermédiaire du Fonds européen de développement régional (Feder). Par ailleurs, la mairie espère finaliser dans les plus brefs délais la décision prise par le dernier conseil municipal, d'adhérer à la Fondation du patrimoine. La prochaine signature de l'acte permettra, en effet, d'entériner le lancement officiel de la souscription.

 

© Le Télégramme http://www.letelegramme.fr/finistere/loctudy/region-60-000-eur-pour-la-conserverie-29-10-2016-11273392.php#x3DF5BVKuPCSqFIY.99


Ouest-France - 29 Octobre 2016

60 000 € de la Région pour la conserverie Le Gall de Loctudy

La nouvelle réjouit l’association des Amis de la conserverie Alexis-Le Gall, située à Loctudy (Finistère) et conforte la commune, qui porte la maîtrise d’ouvrage de la restauration.

Jean Laouénan, adjoint aux finances et secrétaire de la toute jeune association des Amis de la conserverie Alexis-Le Gall, se réjouit de la bonne nouvelle : la région Bretagne vient d’allouer une aide au projet de restauration immobilière de l’ancienne conserverie soit 60 000 €.

De quoi encourager la commune, qui porte la maîtrise d’ouvrage des différents éléments du projet, dont la restauration des immeubles : usine, laboratoire, maison de maître, magasin à marée.

 

Les travaux portent principalement sur les couvertures, charpentes, ouvertures, menuiseries intérieures, façades. Le coût des travaux est estimé à 770 000 € HT.


Télégramme de Brest - 3 Décembre 2016

La souscription pour le financement de la restauration de l'ancienne conserverie Alexis Le Gall a été officiellement lancée jeudi. Assis, de gauche à droite : Jean Laouenan, Pierre Guellec, délégué Pays bigouden de la Fondation du patrimoine, Jean-Pierre Goavec et Guy Cosnard.

 

Lors du conseil municipal du 30 septembre, les élus avaient voté l'adhésion de la commune à la Fondation du patrimoine dans le but de réduire la part communale dans le financement du projet de restauration et de valorisation de l'ancienne conserverie Le Gall. Le coût prévisionnel des seuls travaux, estimés à 777.000 € HT, est partiellement couvert par des subventions conséquentes (535.000 €). 242.000 € restent néanmoins à la charge de la commune.

Fondation du patrimoine

Le recours à la Fondation du patrimoine a pour objectif d'apporter des compléments de ressources dans l'autofinancement de ce projet. Cet organisme privé reconnu d'utilité publique, créé par la loi du 2 juillet 1996, dispose en effet d'un statut spécifique qui lui permet, par le biais d'une souscription publique, de recueillir des dons de particuliers ou de sociétés qui seront ensuite affectés à la réalisation du projet. L'adhésion à la Fondation du patrimoine s'est matérialisée, jeudi, avec le lancement officiel de la souscription et la signature de l'acte par Jean Laouenan, adjoint aux finances en charge du dossier, par Jean-Pierre Goavec, le délégué départemental de la Fondation du patrimoine et par Guy Cosnard, le président de l'Association des amis de la conserverie Alexis Le Gall. « La signature de cette convention est un moment important du projet car elle permettra à la population d'en prendre pleinement connaissance », a souligné Jean Laouenan. Par ailleurs, Jean-Pierre Goavec a précisé que la Fondation du patrimoine allait rechercher des mécènes. 

 

Plus d'infos 

www.fondation-patrimoine.org/47644

 

© Le Télégramme http://www.letelegramme.fr/finistere/loctudy/conserverie-lancement-de-la-souscription-03-12-2016-11316468.php#0UJJv44Wor1GcdRd.99


L'ESTRAN - Novembre 2016


Ouest-France - 19 Octobre 2016

Grâce à son classement en Monument historique cette année, la conserverie Le Gall va être restaurée. La mairie va porter la maîtrise d’ouvrage dès novembre.

L’usine Le Gall, entre la rue de la Grandière et l’impasse du Nord, a été édifiée en 1901 par M. Vallières des Fillières avant d’être cédée à Alexis Le Gall en 1916. Spécialisée dans la production de conserves de sardines, la conserverie emploie une quarantaine de salariés et principalement des femmes, les fameuses Sardinières.

Un monument historique

Après sa fermeture en 1954, le site va échapper à la destruction et à la dispersion de ses matériels et collections, grâce à l’intérêt que va lui porter Jean-Philippe Chapalain, dont l’épouse est la petite fille de l’ancien conservateur Alexis Le Gall. Il va protéger le site et le contenu avec la conviction que ce patrimoine industriel et l’histoire sociale et humaine qu’il contient doivent être préservés et transmis aux générations suivantes. C’est ce qui le conduit à demander au ministère de la culture un classement Monument historique qui sera obtenu en 2016 pour les immeubles, le matériel et les collections. 

Jean-Philippe Chapalain va aussi se rapprocher de la Fédération Régionale de conservation du Patrimoine Maritime et de la commune de Loctudy pour étudier un projet de remise en état et de présentation au public de la conserverie.

 

En juillet, la commune décide dans le cadre d’un bail emphytéotique de 40 ans, de porter la maîtrise d’ouvrage du projet de restauration de la conserverie et de la création d’un centre d’interprétation ouvert au public. Le premier enjeu est la sauvegarde d’un patrimoine industriel unique et exceptionnel : la conserverie Le Gall est, avec le Canning Museum de Stavanger, en Norvège, le seul site industriel de ce type.

Le second enjeu est celui de l’attractivité du territoire, 

 

le troisième, celui de la transmission de la mémoire d’un fragment de l’histoire locale. Le projet va donc être conduit par la commune qui porte la maîtrise d’ouvrage à partir du mois prochain : 

restauration des immeubles, matériels et collections, projet scientifique et culturel, programmation architecturale et muséographique.

De grosses subventions

L’année 2017 sera essentiellement consacrée aux études et diagnostics. Les travaux qui s’appuieront sur le projet scientifique et culturel s’échelonneront sur les exercices 2018 et 2019 pour une ouverture au public fin 2019-début 2020.

Le financement est assuré par la commune avec des subventions importantes. Le plan de financement prévisionnel pour le projet scientifique et culturel est de 118 000 € et pour l’étude de programmation architecturale et muséographique de 50 000 €, avec des subventions de 30 000 € de l’Europe, de 17 000 € du Département et un autofinancement de 21 000 €. Des dons privés des particuliers et des entreprises par l’intermédiaire de la Fondation du patrimoine compléteront le financement.

L’association des Amis de la conserverie Alexis Le Gall s’est constituée pour promouvoir et valoriser la conserverie, et à travers elle, porter le témoignage de l’histoire des conserveries de poissons en Bretagne. « C’est le témoignage de l’histoire locale, le travail des femmes, l’histoire sociale… C’est aussi un élément de communication sur le monde maritime de Loctudy, un projet touristique de la commune. Nous voulons travailler avec les autres, pas seulement les loctudistes », expliquent les membres du bureau qui déclarent aussi :« notre association c’est le soutien à ce projet conduit par la commune ».



L'ESTRAN - Novembre 2005


Télégramme de Brest - 20 Octobre 1992


Ouest-France - 19 Octobre 1992


Télégramme de Brest - 17 Octobre 1992


Ouest-France - 16 Octobre 1992